The United Nations Collaborative Programme
on Reducing Emissions from Deforestation
and Forest Degradation in Developing Countries
 

Elifuraha Laltaika,
Former Indigenous Peoples Representative to the UN-REDD Programme Policy Board
 
 
 

English

Español

Le 23 mars 2013

Communiqué

Le Programme ONU-REDD procède à une évaluation indépendante de ses activités au Panama

Le Programme ONU-REDD réaffirme son engagement ferme à promouvoir et à honorer les droits des populations autochtones. La politique et la programmation du Programme ONU-REDD continuent à s’inscrire dans une approche axée sur les droits de l’homme et à y adhérer, et à respecter fidèlement la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Des représentants de populations autochtones font partie du Conseil d’orientation du Programme ONU-REDD – une instance dirigeante agissant par consensus - parmi lequel figurent également des représentants des pays partenaires, des bailleurs de fonds, des organisations de la société civile et des organismes des Nations Unies. Les populations autochtones jouent un rôle majeur dans les processus décisionnels clés des 16 pays partenaires dotés de Programmes nationaux actifs.

À l’aune de ce qui précède, le Programme ONU-REDD a pris acte des préoccupations évoquées (et pris des mesures immédiates pour y remédier) par la COONAPIP (Instance de coordination nationale des peuples autochtones du Panama) dans sa lettre en date du 27 février 2013 qui indiquait que l’organisation se retirait du Programme ONU-REDD au Panama.

Donnant suite aux récentes communications de la COONAPIP, une délégation d’éminents représentants du Programme ONU-REDD ont eu pour mission entre le 20 et le 21 mars de rencontrer des parties prenantes au Panama. Cette mission de haut niveau s’est entretenue avec le personnel technique de COONAPIP, en l’absence de cadres supérieurs. Lors de cette réunion, la COONAPIP a réitéré sa décision de se retirer du Programme national du Panama. Le Programme ONU-REDD prend acte de la décision de la  COONAPIP et la respecte. Les membres de la mission ont également rencontré les représentants du gouvernement, dont le ministre de l’Environnement, des organismes des Nations Unies et le personnel affecté aux projets.

Le Programme ONU-REDD constate, non sans inquiétude, les allégations de violation des droits de l’homme formulées par la COONAPIP et cherche à obtenir des éclaircissements supplémentaires et à savoir plus à ce sujet. Le Programme ONU-REDD procédera immédiatement à une évaluation indépendante du Programme national, avec pour intention de mener une enquête approfondie sur les allégations avancées par la  COONAPIP. Même si le but de l’évaluation est d’examiner le programme national dans son intégralité, elle portera un accent particulier à la participation des populations autochtones au Programme. Théoriquement, cette évaluation devrait se terminer d’ici à juin 2013 et les résultats seront rendus publics et largement diffusés dès leur disponibilité. Entre-temps, toute nouvelle activité du  Programme national est suspendue.

Pour en savoir plus sur le Programme national au Panama, veuillez visiter le site http://www.un-redd.org/UNREDDProgramme/CountryActions/panama/tabid/1030/language/en-US/Default.aspx

Pour davantage d’informations, veuillez contacter : Mario Boccucci, Responsable, Secrétariat du Programme ONU-REDD, un-redd@un-redd.org
 

UN-REDD Communications on its National Programme  in Panama

Independent Investigation and Evaluation Team Arrives in Panama
English - Español - Français

UN-REDD Statement Regarding Recent Communications with COONAPIP
English - Español - Français

More Information

UN‐REDD Programme activities in Panama